samedi 22 juillet 2017

[Cinématographie] The Circle

Date de sortie 12 juillet 2017 (1h 50min)
De James Ponsoldt
Avec Emma Watson, Tom Hanks, John Boyega 
Adapté du roman du même nom de Dave Eggers.

"Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias sociaux le plus puissant au monde. Pour elle, c'est une opportunité en or ! Tandis qu'elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l'entreprise, Eamon Bailey, l'encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l'éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l'avenir de ses amis, de ses proches et de l'humanité tout entière…"

Avant tout, je précise que je n'ai pas lu le livre.

The Circle est un film qui souhaite pousser les limites du monde ultra-connecté dans lequel nous vivons. Il est ici question de montrer la frontière très fine entre les aspects positifs et néfastes des réseaux sociaux et des nouvelles technologies.
Certaines scènes en présentent les avantages, d'autres les dérives plus que négatives. Le personnage d'Emma Watson (Mae) semble lui même assez perdu et indécis face à cela une bonne partie du film. Un peu comme nous finalement. Par exemple, nous sommes conscients de l'impact des réseaux sociaux (entre autres) sur la vie privée et paradoxalement, nous sommes nombreux sur Facebook.

Tom Hanks
(Eamon Bailey) est vraiment bon dans son rôle de tête d'entreprise façon gourou avide de "pouvoir". Avec son attitude faussement "cool" et son aisance dans les discours, c'est un cliché réussi, en fait.
Ce qui me fait également penser à toute cette réflexion autour de l'entreprise que transmet le film : La pression imposée (même furtivement) par l'employeur, la pression sociale (concernant les parents de Mae par exemple, pour ceux qui ont vu le film). Le besoin d'être très bon, voir même le meilleur. La surveillance constante. Les cadeaux qui n'en sont pas réellement. Le burn out. La manipulation. Tout ceci abordé avec une certaine légèreté, comme si c'était presque "normal" dans le monde du travail.

The Circle pousse l'idée d'exposition de la vie privée assez loin. La conception même de consentement est biaisée et le libre arbitre devient quelque chose d'abstrait. Pourtant, beaucoup n'en prennent pas conscience et c'est ce qui est représentatif de la réalité. De façon générale nous rendons nous vraiment compte du fonctionnement de notre société ? Sommes nous vraiment libres de nos choix ? Le progrès et les avancées technologiques sont ils vraiment une bonne chose ? Ce film conduit à pas mal de questionnements à travers un scénario simple mais efficace. En résumé, je l'ai trouvé intéressant.

2 commentaires:

  1. Je viens de voir ce film... Ce qui m'a un peu dérangé dedans c'est la "morale" du truc... Il n'y a pas de remise en question de l'héroïne par rapport à la "surveillance" permanente via les réseaux sociaux et par rapport à sa propre attitude. J'ai vraiment eu le sentiment d'une fin un peu "bâclée". Même si globalement, comme toi, j'ai trouvé la thématique super intéressante. Je crois que j'aurais voulu "plus" en fait...
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Alors en fait, concernant la fin mon premier avis était le même que toi. Sur le moment, dans le ciné, j'ai de suite pensé "ben, alors, c'est tout?""Ils ne sortent pas un truc pour ferme The Circle?".
      Puis en rentrant et en y repensant, je me dis que c'est assez représentatif de notre monde actuel malheureusement. Ça fait déjà des années que nous sommes dans un monde hyper-connecté et ça va de plus en plus loin. Sans parler des émissions de tv réalité et compagnie où l'aspect voyeur de l'humain est très présent. On achète volontairement des objets qui nous rendent traçables partout (téléphones, ordinateurs, montres etc). On est conscient du problème tout en plongeant dedans la tête la première. Au final Mae prend une sorte de revanche tout en restant coincée dans l'évolution d'ensemble de la société, qui elle, semble "normale".
      En fait, j'ai l'impression que le film ne prend pas parti concernant l'aspect positif ou négatif de ce monde de surveillance : bonne chose car très sécuritaire ? mauvais car trop intrusif ? Au final c'est la réalité, reste à savoir si le juste milieu sera trouvé.
      Voilà au final mon ressenti :) Mais je comprends tout à fait ton point de vue, qui était le miens sur le moment.
      Merci beaucoup pour ton passage sur mon blog et ton commentaire, ça me fait très plaisr ! :) Très bon dimanche à toi aussi !

      Supprimer